Rechercher

Congo Kinshasa Interview du père Crispin

Mis à jour : janv. 28



Propos recueillis par Laura Nardelli, journaliste et bénévole pour Coeur Monde

Le Père Crispin Khondé est curé dans la fille de Nsioni au Congo (Afrique). Il est le président de l’association du foyer de charité de la sainte enfance du Congo (FOSEC) dont le siège se situe à Nlemba, dans la province du Kongo Central. Le foyer de charité est une association caritative et éducative qui encadre les études des enfants de familles dans le besoin. L’action du foyer s’articule autour de deux grands axes : le paiement des études et l’apprentissage d’un métier.


Bonjour Père Crispin, à quoi ressemble une journée de travail type au foyer

et sur quels projets travaillez-vous ?

Le foyer de charité de la sainte enfance propose trois cursus d’apprentissage différents aux enfants : la menuiserie, la couture, et la coiffure/esthétique. Pour ma part, j’exerce avant tout une activité pastorale, , et je coordonne l’équipe enseignante. Je suis assisté par un enseignant qui veille sur le centre, gère la comptabilité et l’organisation, tandis que les enseignantes s’occupent globalement de la formation pratique.


Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien ?


La première difficulté est liée à la maintenance des machines qui vieillissent et qu’il faut renouveler régulièrement pour permettre aux enfants de continuer leur apprentissage en toute sécurité et dans les meilleures conditions possibles. L’autre difficulté est l’encadrement des jeunes filles-mères que nous prenons en charge. Dans le contexte de misère sociale qui est le nôtre, la plupart des jeunes filles deviennent mères très jeunes et viennent donc étudier avec leur bébé. Il est important pour nous de les encadrer et de venir en aide à leur enfant, qui nécessite souvent des soins primaires et de la nourriture. Nous les assistons dans toute cette composante essentielle à leur bien-être car nous savons que c’est en allant au bout de leur cursus qu’elles pourront se prendre en charge et prendre en charge leur enfant.


Quelle est votre philosophie de vie ?

Je suis prêtre, alors je suis tenu par la prière et le travail. C’est le travail qui me permet l l’approcher l’autre et c’est par le travail encore que je peux intervenir dans les problèmes de mon prochain pour l’aider. Les enfants sont ma mission au quotidien, je les aime et je les soutiens. J’ai moi-même été un enfant en foyer et j’ai été bien pris en charge, c’est comme cela qu’est née ma vocation. Je veux simplement faire aux autres ce que l’on a fait pour moi alors que j’étais encore un être vulnérable. Les enfants sont l’avenir, ils ont encore la chance et le temps de devenir de grands Hommes, c’est pour cela qu’il faut travailler chaque jour dans cet esprit.


Est ce que vous auriez un mot pour les futurs donateurs ou bénévoles de

l’association ?


Nos portes vous sont ouvertes. Tendez-nous la main pour soulager les misères que nous rencontrons dans cet environnement qui est le nôtre. Nous agissons depuis 20 ans avec Coeur Monde et nous avons prouvé notre capacité à continuer ce merveilleux projet. Merci pour l’aide que vous apporterez à ces enfants.














30 vues0 commentaire